Kwan Tee Pagoda

News

Discours de M. Guy Fok, Président de Socièté Cohan Tai Biou (KWAN TEE PAGODA) à l'occasion de l'anniversaire de Guan Di
Monday - August 6, 2018 12:49 pm     Article Hits:262     A+ | a-
Follow same on President's Message. Click here


Bonsoir
Nous sommes réunis ce soir pour célébrer l’anniversaire de GUAN YU, née en l’an 160 et mort en l’an 220.
Mais qui était Guan YU ?

Les informations que j’ai, ont été puisées des articles et des écrits de l’ancien Ministre et Ecrivain, Joseph Tsang Mang Kin, du journaliste Roland Tsang Kwai Kew et de Wikipédia.

Guan Yu était un guerrier exemplaire qui a été élevé au rang de divinité et à qui on a donné le nom de GUAN DI après sa mort en raison de ses nombreuses qualités d’homme vertueux, courageux, juste, fidèle, loyal, et patriotique. Doué d’une grande intégrité, il allie la force morale et physique qui lui a permis de s’imposer et d’être respecté même par ses ennemis.

Après sa mort, Guan Yu devient un personnage légendaire dans toute la Chine. Ses exploits guerriers sont cités en exemple et font l’objet de saynètes par les acteurs et comédiens des théâtres ambulants en Chine.

Des temples qui lui sont exclusivement dédiés peuvent être trouvés un peu partout dans le monde Chinois.
Le culte de Guan Di s’est perpétué à travers le temps et l’espace. Ses grands principes sont résumés en huit caractères chinois qui sont : fidélité, sincérité, droiture, courage, probité, grandeur, honneur et honnêteté. Ces huit qualités règlent la vie de nombreux Chinois.

Guan Di est le DIEU des Militaires, de la Justice, des Lettres et des Commerçants.

A Maurice les fidèles sont nombreux à se rendre chaque quinzaine du mois à la Pagode Kwan Tee des Salines et à celle du Champ de Mars pour lui demander aide et protection. Ils viennent aussi le consulter avant de prendre des décisions importantes qui influenceront leur vie familiale et professionnelle, comme par exemple avant de s’engager dans le commerce, d’entreprendre un voyage à l’étranger ou de construire un bâtiment.

Chaque année, au 24eme jour du 6eme mois lunaire, on célèbre l’anniversaire de Guan Di, connue des Sino-Mauriciens comme la FETE MINE. A cette occasion on fait des offrandes à Guan Di.

Après une cérémonie religieuse, on distribue des mines frites aux invités. Pour les fidèles, ce petit sachet de mines frites a toute son importance. La tradition veut que celui qui en consomme connaisse la joie, la prospérité et la longévité au sein de sa famille. 

LOG CHIOISANNE et LA PAGODE KWAN TEE
Si nous sommes réunis ce soir, içi à la Pagode Kwan Tee, c’est grâce à la vision et à la générosité de LOG CHOISANNE, Fondateur de la Pagode Kwan Tee.

Il participa à une vente aux enchères au cours de laquelle il acheta ce terrain de 768 toises pour 780 piastres. 1 piastre = Rs2.00

En 1842, il fit bâtir la CHAPELLE CENTRALE et une petite dépendance. Pour l’inauguration de la Pagode COHAN TAI BIOU, il demanda aux patrons employant des Chinois de les autoriser à assister à l’inauguration de la Pagode, la première à être construite dans la colonie.

Le 19 Janvier 1843, dans un acte notarié, il prend les dispositions pour s’assurer que personne ne pourra ni vendre, ni louer le dit terrain, ni la Chapelle, ni la dépendance, ni changer la destination de ladite Chapelle.

En 1858, dans un nouvel acte devant le notaire Aristide Pelte, Choisanne fait un geste généreux. Il déclara et reconnait que la Chapelle… ainsi que le terrain et tous les objets quelconques … ne sont point sa propriété privée, mais appartiennent à tous les Chinois de cette colonie exerçant le même culte que lui.

C’est ainsi que d’autres Chinois comme les Hakkas qui arrivent de Mo- Yêne en Septembre 1860 peuvent y pratiquer le culte de Guan Di.

Pour marquer leur appréciation, les Hakkas offrent une cloche de bronze à la Pagode, ce qui en dit long sur les excellentes relations qui existaient déjà entre les Fukiénois, Cantonnais et Hakkas. Ils vont tous ensemble contribuer à l’agrandissement à l’arrière de la Pagode en 1866 et à l’adjonction de deux ailes en 1869.

En 1872, LOG CHOISANNE a plus de 75 ans. Homme accompli, ayant une vie bien remplie au service de la communauté dont il a été le premier leader. Il est aimé, admiré, respecté. On fête son départ. Même le Gouverneur était sur le balcon de l’hotel du Gouvernement pour voir défiler le cortège. C’est dire la place respectée qu’occupe déjà la communauté Chinoise dans le pays.

En 1906, suite à un jugement de la cour Suprême la Pagode est gérée par un comité de 15 membres – 5 Fukiénois, 5 Cantonnais et 5 Hakkas.

En 2003, la nouvelles constitution prévoit un comité de 21 membres, soit 7 chacun.

Nous avons depuis 2006 travaillé sur un plan de RENOVATION et DE RESTAURATION de la Pagode Kwan Tee.
Voir détails en annexe
Malheureusement, les fonds requis dépassent largement nos ressources. La vitesse d’exécution des travaux est fonction des finances disponibles. Nous dépendons donc de la générosité de nos dévots et visiteurs pour l’exécution de notre plan de Rénovation et de Restauration.

Je dois ajouter que la Pagode Kwan Tee ne reçoit aucune aide ou subventions de la part des autorités.
Il est à noter que la Pagode Kwan Tee – la plus vieille dans l’hémisphère Sud et la plus ancienne à l’Ile Maurice - est la seule institution Sino-Mauricienne à avoir obtenu la Médaille de la Cité de Port Louis pour sa contribution au développement religieux, culturel & social en Aout 2016 à l’occasion du 50eme anniversaire de la Cité.

La préservation et la protection de notre riche culture et tradition Chinoise, assuré par le Comité de Gestion de la Pagode, sont reconnu par les autorités. A cet effet, la Pagode Kwan Tee fut inscrite sur la liste du Patrimoine National par le National Heritage Fund en Mai 2016. Elle représente l’épicentre des Traditions et Culture Chinoises à l’Ile Maurice.
L’année dernière, en 2017, nous avons célébré le 175eme anniversaire de la Pagode Kwan Tee. A cette occasion, le Bureau de Poste a procédé au lancement d’un First Day Cover – édition limitée d’enveloppes Pagode Kwan Tee.

C’est grâce au travail d’équipe et la bonne entente de notre Comité de Gestion que nous avons obtenu ces résultats.
J’ai parlé du passé, de ce que nous avons réalisé, de ce que nous avons fait. Mais quand est-il du futur des Sino- Mauriciens à Maurice ?

Nous voyons, par exemple, une réduction significative de la population Sino-Mauricienne depuis 1970 due à l’EMIGRATION des jeunes, souvent suivi des parents, vers d’autres pays tels que l’Australie, le Canada, le Royaume Uni ou Singapour.

Nous voyons aussi un vieillissement de cette même population et  une diminution du nombre de petits commerçants chinois qui fut l’épine dorsale économique des Sino-Mauriciens dans les années 1970.

Nous pensons cependant que nous devrions inculquer à nos enfants et petits-enfants, donc aux générations futures, les grands principes du Culte de Guan Di, quelques soit leur nouveau pays d’adoption.

J’aimerais répéter les grands principes de Guan Di qui sont résumés en huit caractères Chinois qui sont :
ZHONG (Fidélité), CHENG (Sincérité), YI (Droiture), YONG (Courage), ZHENG (Probité), DA (Grandeur), KUANG (Honneur) et MING (Honnêteté).

Avant de terminer, je voudrais remercier Wilson Chan, le Gérant de la Pagode et son équipe pour l’organisation de ce diner et le bon fonctionnement de La Pagode.

Mes remerciements aux Généreux Donateurs, aux Médias, et à la Police.

Je dis aussi un grand Merci à mes COLLEGUES du COMITES de GESTION dont je ne suis que le porte parole pour tout leur support, conseil et aide .

En souhaitant bon anniversaire à Lord Guan Di, je vous remercie de votre attention et vous souhaite bon appétit.

GUY FOK
PRESIDENT                                                                       
SOCIETE COHAN TAI BIOU (PAGODA KWAN TEE)                         
5 AOUT 2018

 
News Archive News Archive
KWAN TEE PAGODA